Faites de vos séminaires à Toulouse une échappée belle...

Vous recherchez un lieu de séminaire autour de Toulouse ? Vous voulez réunir vos collaborateurs dans un lieu insolite, un peu décalé et dans l’air du temps ? Alors en route pour une échappée belle ;)

Nous avons dernièrement accueilli un groupe Airbus pour une activité de teambuilding intitulée « bar à cocktails » organisée par un de nos partenaires en évenementiel. Ce fut un joli moment de convivialité dans notre patio ensoleillé et une belle façon de redynamiser ses équipes.

Dans notre hôtel-restaurant situé à L’Isle Jourdain, nous vous proposons des salles de réunion à la lumière du jour, climatisées et modulables pour organiser vos team-building, team-boosters, séminaires d’entreprise ou réunions régionales. Nous mettons à votre disposition également notre patio ou notre terrasse pour vos pauses et vos déjeuners. 

Que ce soit pour une location de salle, des journées d’étude ou un séminaire résidentiel, nous vous établissons un devis sous 24h, en nous adaptant autant que possible à vos souhaits et à votre budget.

Julien Vincendeau, notre directeur hébergement et toute son équipe, sont à votre écoute pour organiser au mieux vos séminaires aux portes du Gers et à deux pas de Toulouse et son aéroport.

Contactez le au 05.62.07.50.00 ou par mail à contact@echappee-belle.fr


Thierry LAIR, notre chef à l'honneur pour les Toqués d'OC

Voici ce l’article de La dépêche du Midi au sujet de la participation de Thierry Lair, chef du restaurant de L’échappée belle.

Thierry Lair, le chef de «l'Echappée belle» à l'Isle-Jourdain, fait partie de «la dream team» de cuisiniers gersois qui régaleront le 18 mai à la Maison de Gascogne à Auch, lors d'un déjeuner gastronomique signé «Les Toqués d'Oc»

Thierry Lair, enfant de Marembat et d'Ayguetinte, garde des souvenirs émus des «petits plats» que cuisinaient sa grand-mère et sa mère. Que du bonheur pour un petit gourmand qui a su très tôt qu'il serait cuisinier. «Je fais ce métier non par dépit mais par envie» confie le chef lislois qui après ses premières gammes dans la cuisine familiale, rejoignit le lycée hôtelier Pardailhan pour son BEP suivit d'un bac pro… Thierry se souvient que tout s'est accéléré alors : «Je n'avais pas encore mon bac que Bernard Bach chez qui j'étais en stage scolaire, a souhaité me garder». Passe ton bac et retrouve-nous, lui a dit le chef du restaurant Le Puits Saint-Jacques à Pujaudran. «Bernard avait alors une étoile au Michelin, j'ai fait partie de la brigade avec laquelle il a obtenu la deuxième».

Poussé par Bernard Bach

Deux autres chefs étoilés, l'un au Pays-Basque, l'autre dans l'Aude, ont ensuite fait confiance à leur tour au jeune gersois : «Il faut croire que tous ces grands professionnels ont su mesurer combien j'étais motivé». Et sans doute aussi particulièrement doué pour le métier… C'est d'ailleurs Bernard Bach, encore lui, qui a fait venir Thierry Lair à «L'Echappée belle» lorsque la place de chef s'est libérée. À ce poste, il faut bien cuisiner bien sûr, bien faire cuisiner toute l'équipe et la gérer, prévoir les menus, effectuer les achats… Et ce pour un restaurant lislois «ouvert 7j/7 et toute l'année». Thierry marié et père de 2 enfants, n'est pas (encore) fatigué par cette cadence. Toujours «motivé», l'envie, pas le dépit… Et heureux que son équipe suive : «Il y a peu de turn-over alors que dans notre métier, notamment sur Toulouse et autour, tu retrouves du travail immédiatement». Pour le déjeuner des Toqués d'Oc où il retrouvera notamment son copain de collège à Vic-Fezensac Olivier Andrieu qui lui s'est installé à Samatan, Thierry Lair a pour mission «le plat poisson». Avec une raviole et des gambas flambées à l'armagnac, il promet le meilleur qu'il confectionnera avec Anthony Loriot son second en cuisine. «C'est Olivier qui m'a appelé pour participer aux Toqués d'Oc… J'y viens avec grand plaisir. Celui notamment de cuisiner pour des clients gersois qui ne viennent pas nécessairement jusqu'à l'Isle-Jourdain». Avec peut-être parmi eux des gourmands de Marambat et d'Ayguetinte, d'anciens basketteurs de Castéra-Verduzan et footballeurs de Vic qui se souviennent que «tout gosse déjà» Thierry Lair annonçait qu'il serait chef cuisinier. Thierry suit son étoile et peut-être un jour, le fera-t-il à son compte…

Thierry Lair l'échappée belle.png